dimanche 11 mai 2014

Mon histoire

Leurs mères étaient amies, ils étaient voisin de pallier... Mais en dehors de ça, rien ne semblait réunir Takéo et Makoto !

Si Takéo se distingue de prime abord pour sa carrure imposante et son physique plutôt atypique qui lui vaut l'admiration de la gente masculine. Sunakawa à lui le physique du beau gosse qui fait tourner la tête de toutes les filles... Et bien que ces deux garçons n'aient rien en commun, même au niveau du caractère, ils sont amis et souvent (pour ne pas dire toujours) ensemble.

Et c'est ce qui à sans doute causé tant de tord à Takéo... Parce que jusqu'ici, toutes les filles dont-il est tombé amoureux sont elle tombée amoureuse de Sunakawa (et celui-ci les à toujours envoyer balader).

Un jour, alors que Suna fait remarquer à Takéo qu'un satyre semble s'en prendre à une jeune fille, ils l’interpellent et rencontre ainsi Yamato. Cette rencontre ne s'arrêtera pas là et ils auront ainsi l'occasion de se revoir... Et Takéo en tombera amoureux. 

Mais quelque peu à côté de la plaque, celui-ci pensera que Yamato est elle aussi amoureuse de Suna... Et souhaitera donc faire tout ce qu'il peut pour l'aider. Mais dans ce cas-là, pourquoi s'est-elle mise à pleurer alors qu'il lui parlait de Suna ? Rien n'est moins sûr mais... L'aurait-il déjà rejetée ? Ou bien Takéo n'aurait-il pas rien compris ?!

5 volumes - Série en cours
Licencié par Kana

Un héros complétement improbable !

Takeo est bien loin du bishonen (beau gosse) que l'on véhicule d'ordinaire à tord et à travers dans les manga (ce qui nous pousse bien évidemment à acheter ces dit manga). Loin de l'image du gars un peu freluquet, lui est colossale et de prime abord, il n'a pas grand chose pour séduire une fille... Et c'est sans doute pour ça que Suna, son meilleur ami, à séduite (bien malgré lui) toute les filles dont Takeo est tombée amoureux (leur rétorquant toujours "moi, je ne t'aime pas"... ce qui a l'art de me tuer, tant de froideur XD) !

Mais bref, passons son physique, parce que la force du personnage ne réside pas là (ou pas tout à fait). Lorsqu'il rencontre Yamato, tout va basculer parce que pour une fois, la fille qu'il aime s’intéresse enfin à lui ! Mais lui, complétement à côté de ses pompes pense qu'elle aussi est amoureuse de son ami et fait tout pour l'aider (et lui éviter de pleurer comme toute les autres)... A ce moment-là, je l'ai déjà trouvé touchant. Ses sentiments ne le pousse pas à vouloir la fille pour lui, mais bien plus son bonheur... Mince, c'est un gars bien ce Takeo ! Et tout du long du manga, on vous sortira qu'il a la "classe", notamment notre petite Yamato.... Mais je suis sûre que toi aussi, tu te demande comment on peut trouver un personnage autant hors norme si classe... ?!


Eh bah tu sais quoi ? Moi en lisant ce manga et à plusieurs reprises je me suis vraiment dit qu'il était classe ! Par exemple, peu de temps après qu'ils aient commencé à sortir ensemble, Yamato se conduit un peu bizarrement et Takeo ignore pourquoi... Et la sœur de Suna lui dit alors qu'elle le trompe peut-être... Ce à quoi il répond "Même si c'est le cas, ce n'est pas un problème ! Ce qui me pose problème, c'est que Yamato se tourmente seule dans son coin."... La classe ! *.*

Si l'on jette rapidement un œil aux autres personnages (rapidement, pour que je ne te vende pas tous ce qui se passe dans le manga), Sunakawa, le meilleur ami de Takeo est sans doute le personnage plus présent avec Yamato. Et Sunakawa, dit le "beau gosse" de l'histoire est lui aussi un personnage vraiment attachant. Il se pose d'ailleurs pour Takeo en conseiller et soutient. Il fait un peu le lien afin d'aider Takeo et Yamato à y voir plus clair ! Et s'il a le physique d'un prince, il en a aussi le caractère ! Bref, j'avais peur qu'il s'agisse un peu d'un salop ou d'un personnage trop superficiel pour contraster, mais j'aime le rôle qu'il joue dans notre petit couple (et aussi de voir que l'amitié qu'ils se portent avec Takeo est une amitié vraiment "classe"). Yamato quand à elle, elle est choupinette mais j'avoue qu'elle se fait un peu éclipser en un certain sens par nos deux autres protagonistes, mais Takéo ne manque pas de lui garder une petite place auprès de lui.


Un manga complétement loufoque, bourré d'humour !



Le second point positif, après nos personnages, c'est bien l'humour omniprésent auquel le dessin d'Aruko, la dessinatrice, sied à merveille !

Tout commence avec les réactions exagéré de Takéo qui conduite à déformer son visage et t'arrache ainsi toujours un sourire au passage. Il y a aussi le fait qu'il soit toujours à côté de la plaque et tout cela en fait un personnage juste énorme (et rien à voir avec sa carrure) XD

Après c'est un peu dur à expliquer, mais par exemple, lorsque Yamato et Takeo se tiennent la main pour la première fois... Ils arrivent à se tromper ! Comment est-ce possible me dis-tu !? Jette donc un œil au scan que j'ai mis juste à côté *rires*

N'hésite pas non plus à feuilleter les volumes en librairie, même rapidement, tu devrais voir de quoi je parle assez facilement *smile*



... Mais non pas sans profondeur !

Oui, ce manga aurait pu se contenter d'être drôle et donc de jouer sur les clichés / stéréotypes sans forcément en souffrir... Mais Kazune Kawahara, la mangaka à l'origine du scénario, à décider d'aller plus loin et d’insérer un peu de profondeur dans ce manga... Pour notre plus grand plaisir !

On rencontre ainsi un Takeo classe qui se prend la tête (comme j'en ai parlé plus haut), une vrai relation entre Takeo et Suna (ce que dit par exemple Sunakawa à propos des autres filles dont Takéo est tombé amoureux), c'est qui va rendre ce manga plus poignant et m'a permit de m'attacher aux différents personnages par delà cette histoire et ce héros complétement loufoque !


Globalement et malgré mon appréhension (je savais que ça passerait ou ça casserait, mais qu'il ne pourrait pas y avoir un "bof, ça en plus"), Mon histoire est vraiment une très belle surprise que j'ai pris plaisir à lire, à relire (encore et encore) ! Il me tarde donc d'être en juillet (à la japan expo vu la date annoncée) pour avoir la chance de lire le troisième volume de cette magnifique série, complétement en décalage avec l'image classique du shôjo ! 




Chronique réalisé après la lecture des deux premiers volumes de la série

Aucun commentaire:

Publier un commentaire