mardi 19 novembre 2013

Alice 19th

Alice à toujours vécu dans l'ombre de la sœur, Mayura.
Dur en effet d'être la cadette d'une sœur si brillante, si parfaite quand on est une jeune fille des plus ordinaire.

Alice est de surcroit plutôt maladroite, ainsi quand elle apprend que Mayura est amoureuse du même garçon qu'elle, elle est incapable d'exprimer ses propres sentiments et l'encourage.

Son chemin croisera la route d'un étrange lapin blanc qu'elle sauvera d'une mort certaine... Lapin qui d'ailleurs s'avèrera être une fillette des plus étrange, tenant des propos encore plus étrange au sujet de maitre du lotis et... blablabla hein !

Sauf qu'Alice à d'autres soucis en tête et outre la surprise, elle se retrouve bien vite confronté à un autre problème. Sa sœur ayant fini par découvrir le pot à rose, elle décide de lui dégoter un copain. Indécise comme toujours elle accepte de sortir avec ce dit garçon, puis le repousse sans explication (ce qu'il n’apprécie pas forcément) ce qui oblige Kyo, le garçon qu'elle aime à intervenir pour les séparer.

S'en suis une dispute où Mayura tiendra des propos durs à Alice et celle-ci souhaitera alors la voir disparaitre... Sauf qu'elle ne s'attendait pas réellement à ce que cela se produise réellement ?!
Qu'adviendra-t-il de sa sœur ? Alice pourra-t-elle la sauver des ténèbres où elle l'a elle même envoyé ?


  7 volumes - Série terminée
Licencié par Glénat
 
Le pouvoir des mots : le courage de dire les choses

Alice est une jeune fille à laquelle je n'ai eu aucun mal à m'identifier à l'époque où j'ai découvert ce titre, je n'avais certes pas de sœur qui me faisait de l'ombre (mais bon, ça n'est pas nécessaire en soi, pas vrai), mais ce courage d'envoyer balader certains boulets ou encore crier haut et fort ce que je pensais me manquait tout comme pour Alice. Ceci ne l'a donc rendu que plus attachante à mes yeux ~

Notre jeune héroïne sauve un jour un lapin, qui en réalité est bien plus que ça et qui verra en elle un potentiel « lotis master », un maitre des mots. Très peu intéressée par ces évènements pourtant incroyable, Alice aurait pourtant dû s'en inquiéter. Puisque cette possibilité enverra sa sœur directement dans les ténèbres de son propre cœur lorsqu'elle lui ordonnera de disparaître !

On arrive ainsi au pouvoir des mots. Oui cette idée pourtant si quelconque et à la fois si génialement utilisé dans Alice 19th. Le 19 du titre est d'ailleurs un premier clin d'œil à tout ça.
En effet, on suppose qu'il existe 24 mots (me semble) qu'il faut maitriser pour devenir un lotis master, 24 mots qui permettent de combattre les ténèbres humain. La lumière allant de paire avec les ténèbres, il existe les maara, équivalent des lotis du côté des ténèbres.

Et au travers de ces mots qu'Alice devra apprendre à maitriser (elle qui n'a pour l'instant que le 19ème mots : « rang », le courage), elle va petit à petit s'affirmer, apprendre à dire les choses et surtout se décider à avouer ses sentiments au garçon qu'elle aime plutôt que de renoncer sans avoir rien tenté. Précisons que l'auteur à créer entièrement cet alphabet et qu'elle y à prit grand soin, ce qui apporte bien entendu un plus à l'histoire.

Bref, ici le pouvoir des mots est bien exploité puisqu'à double tranchant, il rappelle à nos héros qu'un mot peut à la fois sauver ou, dans son extrême, tuer. Cela va également permettre à Alice et Kyo se murir au travers l'apprentissage de ces mots sacrets qui peuvent sauver, mots qui, pour fonctionner, doivent venir du coeur.

Cette histoire de mots sacrée est donc une grande réussite et les différents arcs de l'histoire (je dirais deux) ajoute un peu de dimension à tout cela ~



Une pointe d'humour pour assaisonner le tout !

Certes, on parle des ténèbres du cœur humain, de la lute du bien et du mal et de beaucoup d'autres choses qui peuvent apparaitre pompeuse.

Mais au travers de Kyo qui est parfois un peu lent de la comprennette (ou complétement à côté de la plaque) ou encore (et surtout) Frey qui à toujours l'art et la manière de détendre l'atmosphère (son entrée fracassante en fin du premier volume n'est pas trompeuse), l'oeuvre ne devient jamais trop sombre et arrive donc brillament à garder sa part de lumière.

De plus, cet humour est subtile glisser et, même en se situant précisément justement au milieu du climax parvient à détendre l’atmosphère sans jamais faire tâche. Une belle réussite en soi !

Allez, je ne développe pas d'avantage, en réalité toute tenait déjà presque dans mon titre *rires*



Le tout sur une trame de shôjo des plus classique

Du triangle amoureux à l'évolution de leurs sentiments, il n'y a dans ce manga rien de bien extraordinaire...

Et pourtant, le simple traitement de l'histoire sans faute note, les lotis bien entendu et la dimension sentimental menée tembour battant entre deux combats contres les ténèbres...

Tout cela est bien plus encore permet d'apporter une réelle profondeur à l'histoire en explorant les relations conflictuels d'Alice et Kyo avec leurs proches, ou encore son passé. Ce qui fait qu'avec une trame plutôt classique, on arrive à quelque chose de réellement bien que j'ai relu à l'époque une bonne vingtaine de fois par volume (et que j'ai encore aujourd'hui pris un grand plaisir à lire... quitte à ne pas dormir pour en lire la fin *rires).

Autant dire que ce titre à très vite eu sa place dans mon coeur et l'a encore aujourd'hui. Un titre comme j'aimerai d'ailleurs en voir bien plus souvent ~


« Une histoire magique sur les sentiments et les ténèbres du cœur humain ! »
 
 
Pour résumer tout ça...

Entre combat pour que bien triomphe, leurs problèmes personnels et sentiments qui s’emmêlent, ce titre parvient brillamment à mener à bien son combat (sans mauvais jeu de mot).

Sans aucune fausse note, Alice aura su rester attachante même des années plus tard même avec 10 ans d'écart avec ma première lecture de ce titre !
Et, bien entendu, le dessin de Yuu Watase est toujours aussi magnifique et maitrisé, un vrai régal ! (mais je ne voulais pas mettre ce titre en avant simplement en disant écrit par... ou du même auteur que...)

D'ailleurs si jamais tu connaissais un titre comme celui-ci, n'hésite pas à me le faire savoir parce que je serais bien preneuse *smile*

lundi 18 novembre 2013

Réorganisation pour l'hiver


Un nouveau design


J'en avais envie, mais je n'avais pas d'idée spéciale ou quoi que ce soit. Et puis vient cette superbe image qui fait office de bannière, pile dans les tons automnal / hivernal, une pointe de shôjo avec les protagonistes au centre et le plus important, le ciel étoilé !

Bref, j'en profite donc pour faire de la pub à l'artiste derrière cette magnifique illustration pour laquelle j'ai eu le coup de foudre, à savoir Harada Miyuki.

Je suis de plus super fière de mon aspect papier déchiré, idée trouvé au hasard en appliquant tous les brush possible et imaginable sur gimp... O.K., j'avoue, j'y ai été complètement au feeling XD
J'espère donc que cela rendra la visite plus agréable pour vos yeux.

Juste une remarque : en ouvrant mon blog sur google chrome, j'avais remarqué certains bugs absent de mozilla (j'avais absolument pas compris le schmilblick), mais je les ai normalement régler.
Si tu utilises un autre navigateur que mozilla ou chrome et que tu constates un bug, n'hésite pas à m'en faire part, je tenterai de régler tout ça.

Les quelques nouveautés


Et, comme toujours, quand je touche au design, je fiche un peut tout en l'air ça et là.
Mais bon, pour ceux qui passent ici depuis longtemps, je pense que plus rien ne pourrait vous choquer.

Bon au début, je n'avais pas prévu d'en arrive à ça, mais entre moi et ma mauvaise manie de copier / coller des codes HTML de mon premier blog au second, il se trouve que j'ai fais une boulette et c'est ça qui au final m'a encourager à tant de changement.

On va donc faire de haut en bas du blog histoire de ne pas te perdre complètement *rires*

▌Menu de navigation
Ici, j'ai réorganiser un peu les liens et retirer cette séparation entre "naviguer" et "participer" que je trouvais à présent bien inutile. J'ai regrouper le liens pour l'accueil et le forum et séparer des 3 autres liens à avoir :
  1. Les chroniques : j'ignore pourquoi cet article avait disparu, mais je l'ai mis à jour et remis en ligne. Ainsi en un clin d'oeil tu peux savoir tout ce qui à déjà été chroniqué sur ce blog. La mise en forme pourrait bouger, mais l'article lui restera à cet endroit.
  2. Pour les liens et me contacter, rien n'a changer *smile*

En contre partie, il y a eu quelques disparition à voir :
  1. La chatbox dont personne ne se servait (je ne pensais même pas à aller la voir) et du coup, je me suis dit qu'ici ou ailleurs elle serait tout aussi utile. 
  2. L'onglet "à propos" qui renvoyait à mon profil manga news. Mais celui-ci à simplement été déplacé (j'y viens dans 30 secondes).


▌Un encart "petite présentation"

Pour ça, je dois avouer que l'idée n'était pas là au départ et que je ne sais comment, j'ai fini par créer cet encart. Le but étant de vous présenter rapidement le contenu du blog et la personne qui se trouve derrière avec quelques liens.

  1. Profil MN : ou profil manga news, ce liens là vous l'aviez déjà, je l'ai donc tout simplement replacé ici plutôt que dans le menu de navigation.
  2. Profil MU : ou profil manga update, l'équivalent anglais de manga news si vous voulez. Comme j'ai créer le profil il y a peu, j'ai eu envie d'ajouter un lien également puisqu'ici je peux ajouter tout les manga non sortis en france que j'ai pu lire... Il faudra juste que je le fasse *rires*
  3. Ma collection : cet article là existait déjà aussi, mais je ne sais pourquoi j'avais également fini par le retirer... Remis à jour, il est donc à nouveau disponible <3
  4. Ma pile à lire : l'idée me trottait dans le tête depuis que j'avais vu celle de Melwen et je me suis donc lancé à faire la mienne. Je suis quand même rassurée qu'elle soit pas aussi monstrueuse que la sienne XD
  5. Dans cet encart, il y a également un squiby nommé Mayu à l'image de ma chienne adorée. N'hésitez pas à cliquer dessus pour lui faire monter un niveau et à en adopter un vous aussi ! (Bref, je suis pas mal revenu à mes anciens amours puisque sur Aozora, mon ancien blog, j'en avais déjà).

▌Rechercher dans le blog
J'ai ajouté ce module qui fonctionne enfin (parce qu'il existait depuis longtemps, mais ne fonctionnant pas il ne servait pour ainsi dire à rien). Cependant, à cause d'un petit bug d'affichage (que vous retrouvez aussi sur le bouton pour mettre des commentaires et la zone commentaire) que je ne parviens pas à résoudre une partie du texte est dans le vide... Pardon =.="

Mais bon, je continue de chercher quel réglage pourrait régler ça, mais au pire bah, y'a pas mort d'homme non plus hein XD


▌Les étoiles de Nuis Sans Sommeil
Oui, si vous n'avez pas vu cette partie alors vous n'avez encore rien vu !
Je voulais un endroit sympathique où je puisse enfin mettre les liens de blogs de mes amies et que cet endroit soit visible de partout sur le blog. Et donc à la manière de beaucoup de forum de RPG, j'ai choisis le bas de mon blog qui était à présent vide. Du coup, j'espère que vous aurez l'idée de leur rendre visite <3

最終兵器~~Les archives, articles les plus consultés ou derniers articles on eux disparu simplement parce que cette zone était... Moyennement à pas du tout utile (en tout cas, je ne passais pas mon temps en bas et ça m'enquiquinait juste de mettre ça à jour).



Et voilà, mon blog est donc paré pour l'hiver.
Sur ceux, mon bonsaï et moi-même vous attendons vos remarques pendant que nous voyons la vie en rose avec le retour de la lampe horticole... Comment ça pique les yeux, j'avais complètement perdu l'habitude de ce "soleil artificiel" *rires

lundi 11 novembre 2013

The tomorrow people (saison 1)

Stephen souffre de troubles mentaux : il entend des voix et se réveille tout les matins dans un endroit étrange, ce que l'on met sur le compte de somnambulisme. Sous traitement, on ne peut malheureusement pas dire qu'il aille mieux pour autant.

Un soir, la voix qu'il entendait jusqu'ici lui affirme qu'il n'est pas fou et veut le lui prouver. Elle lui demande de se rendre au métro, où il rencontrera un homme qui le téléportera... ?!

Dans l'endroit où il se trouve à présent, la voix qu'il entendait dans sa tête, une jeune femme prénommée Clara, lui apprendra qu'il fait partie de ceux que l'on appelle les tomorrow people et qu'ils seraient l'évolution de l'humanité. Il apprendra également qu'il a des pouvoirs (la téléportation expliquant qu'il se réveille toujours hors de son lit par exemple) et qu'ils sont menacés.

Cette menace est incarné par un biologiste qui, à l'aide des ultras (des agents ayant des pouvoir comment eux), les capture et les neutralise afin qu'ils ne nuisent pas aux humains. Ensemble, elle veut qu'ils cherchent la terre promise, un endroit qu'ils seraient les seuls à pouvoir atteindre afin d'être hors de porté de la menace que représente l'organisation qui les traque. Il semblerait également que Stephen soit bien plus lier à tout ça qu'il ne le pense...


  9 épisodes (?)
Diffusion non prévu pour le moment



En ce moment, je suis comme qui dirait à fond dans le mentalist et après avoir mangé trois saisons en moins de deux mois tout en sachant que la saison 5 n'était pas sortie en DVD, j'étais en train de me dire que ça allait être dur de faire durer la saison 4 plus d'un mois, à raison de deux épisodes par soir =.="

Dans cet optique, j'ai donc regardé les dernières séries sorties, parce qu'il allait bien falloir m'occuper un peu et j'ai trouvé (entre autres), The tomorrow people...


Un pilot qui déchire !

Je ne devrais peut-être pas prendre un titre aussi large... Parce que oui, je n'ai vu que le pilot (donc l'épisode 1). Mais autant dire que cette série, certes pas forcément super original déchire quand même tout !!!

Bon, allez, je change de titre, parce que sinon je vais tout coller dans un grand sac sans expliquer le pourquoi du comment...



Des pouvoirs, de l'action et de la baston <3

Oui, je dois bien avouer que c'est un peu tout ça qui m'a attirer dans cette série, mais surtout et avant tout, cette histoire de pouvoir. Dans cette série, la plupart des pouvoirs invoqués... Enfin tous sont intangible et n'ont donc aucun moyen d'être en soit montré ou d'arriver à un truc spéctaculaire.

Pourtant les téléportations sont trop classes, la télépathie prend une forme franchement intéressante (quand elle est utilisé, tu le sens sans qu'on ait besoin de te le dire par une certaines modulation du son... mais dur dur de l'expliquer) et la télékinésie, bah ça, ça reste classique (mais en soit, ce pouvoir là n'avait pas besoin d'être sublimé). Mais du coup, autant dire que l'animation, la modélisation des pouvoirs et surtout les rendus des effets spéciaux sont franchement magnifique et permettent de s'immerger à fond dans cet univers !

Ces jolis pouvoirs amènent bien entendu à de l'action et là encore, je dois bien dire que j'étais à fond dedans.
Le simple fait de pouvoir se téléporter rend les combats super sympa (pourtant ils ne font que se coller des gauche... façon de parler, hein XD).

Le tout bah, pour un début de série franchement sympa !


L'évolution de l'humanité

Mais bon, avoir de bons effets spéciaux (qui déchire tout), ça ne fait pas une bonne série (y'a pas Simon Baker dedans non plus, hein XD).

Dans ce premier épisode, selon moi toute les bases sont posées et l'histoire prend donc une tournure intéressante. On vous apprend par exemple que Stephen est l'enfant de l'ex-leader du groupe qui aurait disparu en allant trouver la fameuse terre promise.

Bon jusque là vous suivez, mais apparemment on sous-entends aussi à pas mal de moment que ce dernier avait de grands pouvoirs (on vous dit bien qu'il était le plus puissant du groupe me semble) et on le voit également chez notre héros...

Bref, on semble préparer un truc énorme... Enfin en tout cas je l'espère, surtout au niveau des affrontements *bave* J'attends donc ces combats épiques avec grande impatiente ~

J'espère juste que cette histoire ne sera pas étalée sur 107 épisodes, parce que pour ma part j'ai pas l'impression que ça s'y prête énormément (à moins de développer une intrigue encore plus ficeler derrière ?) et qu'elle saura s'arrêter à temps pour rester ma série sympa sur des gens qui ont des pouvoirs <3




Un héros peut-être trop rapide...

Ça sera effectivement un point faible de la série. Au début, le héros ne maitrise pas ses pouvoirs et en soit, quoi de plus surprenant à cela... Sauf qu'à la fin de l'épisode (le premier, toujours), vous avez à faire à un gars pour lequel on pourrait penser qu'il à fait ça toute sa vie !

Bon certes, son père ça avait l'air d'être quelque chose mais cette évolution si rapide est un peu dommage, ça casse quelque chose (le côté progression du héros bien évidemment... parce que maintenant à part passer de génial à trop super génial, j'vois pas trop XD).

Après on peut espérer que cette avancée rapide permettra à l'intrigue d'avancer plus vite ? A voir...




« Enfin une chouette série avec des espers ! »


Pour résumer tout ça...

Pour conclure je dirais quand même que cette série m’emballe pas mal du tout et que j'ai hâte d'avoir le second épisode (dans 29 minutes XD) et la suite (d'autant que d'après wiki, la saison 1 ne compte que 9 épisodes).

Après en cherchant les images de mon articles j'ai pu lire pas mal de critiques négatives. Pour ceux qui se demanderait au final ce que vaut cette série, je leur dirais simplement d'y jeter un œil.

Ça peut sentir le vu et revu et beaucoup d'autres choses (de toute façon avec tout ce qui se fait)... Mais après, étant pour ma part plus baigné dans les séries japonaises (voir les manga plutôt que les séries), et donc tout l'univers et la culture qui en découle, je suis contente d'avoir ENFIN trouvé ma série avec de gens qui ont des pouvoirs après la grosse déception que j'avais eu sur Minna ! Esper dayo !

Par contre, je suis d'accord sur une chose : le héros fait aussi très caricature, mais la joie d'avoir trouvé une série avec des pouvoirs fait que je ne vous dit ça que parce que j'ai pu le lire XD (l'amour rend aveugle, ça doit pas être si faux que ça, j'ai bien regardé un navet de 2h00 sans voir le temps passer juste pour Simon Baker *fufufu*... Le pire, c'est que c'est vrai et je ne m'en suis rendu compte qu'à la fin du film ~)

mardi 29 octobre 2013

Selection de nouveautés ♥


Ces derniers temps, j'ai eu la chance de finir un certains nombre de séries (d'autres sont encore d'ailleurs à terminer d'ici la fin de l'année). Bien évidement, je me suis donc penché sur les titres qui m’intéressait jusque là mais que je n'avais pu acheter, mais aussi sur les différentes nouveautés qui fleurissent régulièrement dans ma librairie...

Et je suis forcée de constater qu'il y en a un bon petit nombre qui se présente fort bien sympathique !
Voici donc ma petite selection de nouveauté, pour lesquelles vous aurez une fiche plus détailler prochainement... Mais pas tout de suite, parce que... Bah je manque un chouilla de temps pour ça XD



Mes coups de cœur ♥


Lucika Lucika
(7 volumes, toujours en cours de publication au Japon)

Lucika est folle, complètement folle, comme tous les enfants le sont un peu : infiniment curieuse, jamais à court d’idées saugrenues, toujours prête à regarder le monde au travers d’un prisme déformant d’une fraîcheur extraordinaire, elle déclenche des catastrophes à répétition autour d’elle !

Source inépuisable de fous rires, l’univers décalé et absurde de cette gamine provoque une immédiate et irrépressible retombée en enfance : attachez vos ceintures, vous ne risquez pas d’oublier Lucika de sitôt !

Ki-oon


En quelques mots : Sortie très récemment aux éditions Ki-oon, j'avais chopé la preview dans ma librairie et je dois bien le dire que Lucika m'avait conquise assez rapidement !

Contrairement à son homologue Yotsuba (notamment, puisque la mode semble être aux enfants), Lucika est vraiment très farfelu et elle n'a absolument rien de comparable (ni d'enviable) à cette dernière (je ne dis pas que Yotsuba n'est pas bien, c'est simplement différent). C'est assez difficile à vous expliquer, mais voir par exemple une enfant qui compare le père noël à un homme qui kidnappe les enfants dans son sac... Je pense que tout est dit XD

Petit plus également pour le volume publier tout en couleur... En bref, un vrai coup de cœur ♥





Coeurs à coeurs 
(8 volumes, publication terminée au Japon)

La rentrée des classes au Lycée. Hiro Furuya, un nouvel élève de seconde tombe amoureux fou d’une fille de terminale, Himari Asaki. Mais la belle a peur du contact avec les garçons… Pourquoi ? Quel lourd secret cache-t-elle ?

Doki-doki


En quelques mots :  Pour celui-ci, je ne me souviens plus de comment je l'ai trouvé... Mais je vois qu'il y a une previews... que je n'ai jamais vue XD

En revanche, je dois bien avouer que loin de ces shôjo trop cliché dont je suis dernièrement un peu blasé, ce seinen sentimental me remet dans mes premiers amours dans tous les sens du terme, le tout pour un très beau titre.

Il est déjà facile de s'attacher aux personnages décris tout en finesse, une belle histoire qui s'inscrit à la fois dans la réalité, sans pour autant tomber dans la tragédie, le tout servit par de très beaux graphismes qui colle parfaitement à l'histoire. J'ai à ce jour très peu de série chez cet éditeur, en revanche ce sont souvent de très belle série, ici encore c'est le cas !



Les bonnes surprises


Assassination classroom
(7 volumes, toujours en cours de publication au Japon)

Un jour, des membres du gouvernement ont débarqué dans la classe des élèves en échec du célèbre collège Kunugigaoka. Ils sont arrivés escortés d’une créature tentaculaire prétentieuse. Elle a des raisons de l’être, car elle vient juste de réduire en poussière 70 % de la Lune. Comme son œuvre suivante est l’anéantissement de la Terre, elle est venue annoncer son projet à l’humanité. La réaction de celle-ci a été des plus saines : tenter d’éliminer la créature avant qu’elle n’accomplisse son projet…

Seul bémol, elle se déplace à une vitesse hypersonique. Aucune armée d’élite ni aucun sniper chevronné ne sont parvenus à atteindre une cible aussi rapide. À court de solutions, les gouvernements de la planète ont décidé de confier la lourde tâche de l’élimination de cette menace à la classe de 3e E.

En effet, pour une raison encore mystérieuse, la créature a désiré devenir le professeur de cette classe en particulier. Les élèves d’abord déconcertés vont accepter de jouer le jeu à l’annonce des 100 milliards de yens de récompense. La classe de 3e E reste composée malgré tout de tueurs improvisés. Depuis, les élèves doivent comploter quotidiennement pour trouver un moyen d’éliminer leur curieux professeur titulaire avant la fin de l’année scolaire. Cette étrange créature à l’apparence de poulpe est devenue leur cible à abattre !

Il faut alors faire preuve d’ingéniosité pour tuer un prof qui se déplace à Mach 20 et qui se régénère en quelques secondes. Le pire, c’est qu’il est plutôt bon prof ! Il sait conserver l’ordre au sein de son cours : “Les tentatives d’assassinat ne doivent pas perturber les cours”. Mais attention, les élèves de la 3e E ne sont pas les seuls ! Un agent du ministère de la Défense surentraîné comme prof de sport et des tueurs à gages faisant office de professeurs remplaçants sont là pour les coacher et tenter eux-mêmes d’assassiner Korosensei.

Une année scolaire mouvementée est à prévoir au sein de cette classe qui tue ! 
Kana

En quelques mots : Voici un titre à côté duquel j'ai carrément faillit passer... Il faut dire que j'étais persuadé qu'on demandait (je ne sais pour quelle raison) aux élèves de s'entretuer ou un affreux truc du genre.

Mais là aussi, une preview à su changer mon opignon. Titre loufoque certes, mais non sans interêt.
Après je ne m'avance pas trop, mais l'idée de base est sympathique et ce premier volume pose de bonne base. Reste à voir si cela tiendra sur la longueur (qui ne sera d'ailleurs pas trop longue... je l'espère).

Pour l'instant, ça reste donc une bonne surprise ~



Assistante mangaka, le blog
(3 volumes, publication terminée au japon)

Quel est le métier d’un assistant de manga ? Quel est son rôle dans l’équipe ? Dans quelles conditions travaillent ces maillons de la chaîne de création ? Quels avenirs, quelles ambitions, quels matériels, quels salaires, quels horaires, quelles règles de conduite, quelles possibilités de rencontres, etc ? Tout cela vu de l’intérieur, dévoilé par une assistante rêvant un jour de devenir sensei.
 Kana

En quelques mots : je ne sais plus on plus comment je l'avais repéré (tout en sachant qu'il s'agit d'une nouveauté qui date un peu dans les rayon), mais je dois bien avouer que cela m'intriguait.

Et lisant très peu de ce genre, je dois bien avouer que cette histoire sans langue de bois sur la réalité des assistante de mangaka se lit franchement bien, non sans faire sourire et le tout, tout en couleur cette fois-ci aussi !






Ça reste à voir...

Pour ce qui suit, ça n'est pas encore sortis... Donc je ne peux pas encore vous en dire trop, mais je les attend déjà ardemment ♥

Happy Science
(3 volumes, publication terminée au Japon)

Fauchée comme les blés et sans famille, Minori a plus d’une fois échappé à la mort en plein coeur de l’hiver. Sauvée par le professeur Minamoto qui s’est trouvé sur son chemin, elle va devenir sa secrétaire et… son cobaye ! Ce dernier, super homme de sciences doté d’un Q.I. s’élevant à 200, mène en effet des recherches sur le cerveau tentant de prouver que celui-ci peut contribuer au bonheur. Minori commence alors une nouvelle vie dans un laboratoire truffé de chercheurs déjantés ! Mais le professeur va expérimenter quelque chose de nouveau, moins logique et scientifique que prévu : une attirance pour son nouveau cobaye…
Soleil



En quelques mots : je ne saurais vous dire pourquoi, mais du résumé à la couverture, tout m’attire dans ce titre aux allures loufoque ! Aucun scan dispo sur le net, une page baka-update qui était complétement vide (que je me suis donc empressée de compléter)... Le mystère régnera donc jusqu'au 13 Novembre, date de sortie du premier volume de la série...



Voici mes sélections de ce mois d'Octobre... Disons une sélection spéciale Halloween, avec absolument rien qui ne fait peur XD Si tu avais eu toi aussi un coup de coeur que tu voudrais me faire partager, n'hésite surtout pas, je suis toujours à la recherche de nouveau titre (si tu as chroniqué ce titre sur ton blog, n'hésite pas à en poster le lien en commentaire également) ♥

dimanche 22 septembre 2013

The following (saison 1)

Joe Carroll, enseignant en littérature à l'université... Est aussi le serial-killer responsable de la mort de 14 jeunes femmes.
Homme détraqué, il pensait faire de l'art en perpetrant ces morts à l'image des romans d'Allan Poe.

Lui-même auteur d'un roman qui à fait un véritable flop, il croupit aujourd'hui en prison... Enfin il y croupissait puisqu'il est parvenu à s'en échapper.

Prenant en premier lieu le soin de terminer ce qu'il avait laisser inachever, il tuera donc la jeune fille qui avait échapper à la mort lors de leur première rencontre.

Ceci sera d'ailleurs pour lui l'occasion de débuter un tout nouveau roman dont Ryan Hardy, ex-agent du FBI qui avait permit la capture de Carroll la première fois (que l'on a donc rappelé au moment de l'évasion de Carroll), se verra propulsé au titre de héros.

Au même moment, Claire, l'ex-femme de Joe Carroll, voit son fils kidnapper par ses voisins et sa nourrisse qu'elle pensait connaitre depuis deux ans... Et qui se révèlent en fait être des complices de son ex-mari !
A présent, que se passera-t-il ? Que compte-t-il faire à son fils et quels destins attendent Claire et Ryan ?


15 épisode
Diffusion prévu sur TF1 prochainement




Avis à toi qui a une âme sensible, ce n'est pas une série pour toi !

Il faut savoir que je suis loin d'être une âme sensible, mais même pour moi cette série était par moment violente, très violente. Disons qu'il ne s'agit ici plus tant de meurtre, mais aussi d'une certaines tension psychologique, des personnages détraqués qui te foute froid dans le dos, etc

Pour toutes ces raisons, cette série ne conviendra pas aux plus sensible. Raison pour laquelle malgré tout le bien que je vais en dire, je ne la conseillerai pas aux gens qui ne supporte pas le sang, la violence, qui pense déjà que le monde entier est remplit de détraqué, etc


Dans la mort, il y a (de) tout.


L'art dans la mort. Voilà donc l'idée de départ (enfin plus ou moins) qui pousse Joe Carroll à perpétrer ses crimes en s'inspirant des œuvres d'Allan Poe. Enfermé en prison et sur le point d'être exécuté, le cauchemar semble proche de sa fin... Mais en fait non, parce que notre ami à bien prévu son coup et avec ses amis, il parvient à s'échapper...

Oui, on le sait bien, en prison on ne manque jamais de temps pour prévoir minutieusement sa vengeance, ce que l'on fera à sa sortie. Carroll n'échappe bien sûr pas à la règle, mais en homme intelligent il à vu grand... Très grand ! (bien plus qu'on ne te laisse l'envisager au tout début <3)

C'est ainsi que Ryan Hardy, héros de la série et du nouveau roman de Joe Carroll (contre son grès, bien entendu) se retrouve à devoir ré-intégrer le FBI et c'est là que tout commencera.

Précison aussi que quand je vous dis que dans la mort, il y a de tout,  il s'y trouve aussi un bon nombre de personnage de cette série ! Parce que oui, niveau mort y'en a pour ainsi dire un paquet en comptant les innocents malchanceux, les policiers malchanceux, les criminels, mais aussi certains personnages que je dénommerais comme principaux (sans te dire lesquels, tu verras bien).


La sublimation de la noirceur des ténèbres humains

Oh que oui, cette série est monstrueuse dans tous les sens du terme et malgré une certaines révulsion face à ces meurtres à l'arme blanche (oui je n'aime pas les voir se poignarder, c'est pas mon délire) j'ai été happée du début à la fin (et même après la fin) dans l'univers sombre que l'on construit sous tes yeux.

Petit à petit on te montre comment un homme parvient seulement par son charisme à pousser les gens à œuvrer pour lui (voir à mourir) sans aucune contre partie et à plonger tout un état dans la psychose.
Et c'est sans doute là toute la noirceur de la série, pour ceux dont l'histoire est développée, on peut parvenir à se retrouver dans leur personnage et voir comment un rien peut faire basculer. De plus, pour la plupart (comme j'ai déjà pu le dire), en dehors de leur penchant psychopathe, ils sont tout à fait normaux (enfin, plus ou moins, comme un peu tout le monde quoi) !

Ainsi dans cette série, toute la noirceur du cœur humain s'y retrouve sublimé de part l'intrigue saisissante et bien construite (j'ai pas un bémol à donner, c'est pour dire), les personnages tant du côté des "bons" que des "mauvais" et tout le reste... Il en ressort de tout ça chez moi une certaines fascination pour cette série...
Bah les humains aime les choses malsaine, ça prouve bien qu'ils sont tout aussi malsain XD



Et si tout était bien plus grand que tu ne l'avais imaginé ?

Au départ, il y a simplement Carroll, ce meurtre qu'il doit finir. Quand à la fin, on le voit de nouveau en prison, on peut au final penser "mais c'est quoi cette série, une vrai arnaque ?! Foutez-le dehors, il doit bien avoir à faire" XD

Mais non, on se rend vite compte que cet homme à la fois intelligent et charismatique est un danger, même en prison et peut-être même encore plus en prison ! Parce qu'en prison, on peut rendre visite au détenu et les dingue attirant les dingues (même si j'ai pas compris comment on peut laisser un homme comme lui avoir autant de contact avec tout le monde et n'importe qui)... Tout ça pour dire que l'intrigue s'ettofe petit à petit et fait monter une certaines psychose.

Pour reprendre ce qui est dit à un moment, les "amis de Carroll" sont vos maris, vos enfants, vos voisins...
Bref, ils sont partout et le mieux, c'est qu'ils ont l'air tout à fait normal... En dehors de leurs penchants meurtrier, cela va de soi. Il est donc quasiment impossible de se dire au premier coup d’œil "ce gars est un taré" et ça Claire, ex-épouse de Caroll l'aura bien compris en découvrant que ses adorables voisins gays et sa nourrisse qu'elle connaissait depuis 2 ans était à la solde de Carroll dans le but d'enlever son fils quand le moment serait venu.

Et autour de Carroll, ils vont tous s'articuler, avoir leur "moment de gloire" au travers un chapitre du nouveau livre de Carroll. Parce que ne l'oublions pas, tout ce qui se passe est sabament orchestré et prévu par cet homme et ses amis. Et tout ça pour quoi, hein ? Bonne question, mais je ne te vendrais pas la mèche (mais ça aussi, ça permet de sublimer l'art du sombre et de l'absurde en un certains sens <3)

Il y a juste un truc qui m'a chiffonnée à ce niveau-là, c'est que les agents de polices (peu importe leur provenance) se font avoir deux fois par la même ruse, ces nana qui pleurent. O.K., la première je l'avais pas vu venir, mais après faut peut-être ouvrir les yeux, merde ! (désolée, c'était mon petit coup de gueule XD).


Un cliffhanger monstrueux !





Oui, voilà exactement ce qu'est cette série pour terminer cette fiche !
Pour résumer rapidement l'idée qui se cache derrière le mot cliffhanger, c'est simplement que la fin de la série se fait de la pire façon qui soit, sur un suspense atroce, de sorte à ce que tu ne loupes sous aucun prétexte la saison 2. (Nan en fait, en vrai c'est juste que la fin est faite de sorte à ce qu'il y ait une suite... mais je l'ai plutôt ressentit comme un truc atroce... Bah ça en fait partie XD)

Pourquoi j'ai pas dis tout ça qu'un coup au lieu de cliffhanger... Simplement parce que j'ai appris le sens de ce mot y'a pas longtemps, alors comme ça tu auras cru pendant 3 secondes que j'étais cultivée XD 
 Et cette série est donc vraiment affreuse à ce niveau-là, moi qui m'étais demandé ce que pourrais raconté la saison 2, je n'en ai toujours pas la moindre idée. Mais je la regarderai à coup sûr pour savoir ce qu'il adviendra !



« Un thriller grandiose qui vous tiendra en haleine jusqu'à la fin... Et bien plus si affinité ! »


 
Pour résumer tout ça...

Bref, j'attend avec grande hâte le coffret DVD de cette première saison ainsi que la saison 2... Moi qui me demandait comment il allait arriver à faire une saison 2, je ne le sais toujours pas, mais j'ai au moins un épisode à regarder (et plus si affinité) XD

Sinon en un mot, cette série était vraiment grandiose et aura sût habilement construire un scénario immense, mais bien ficelé. Bref, j'ai été captivé du début à la fin.

Petit bémol sur les sous-titres, mal timé ou trop long et donc impossible à lire sur les premiers et derniers épisodes. M'enfin, ça reste regardable et ça ne concerne que deux épisodes (et rien à voir avec la série en elle-même) ~

Sinon je n'en dis pas beaucoup dans cette fiche, j'en ai bien conscience... Mais ne voulant pas spoiler à outrance, j'ai essayé de te donner envie, sans te vendre la fin. J'espère y être parvenue ? (et puis, reste aussi que j'avais ô combien du mal à expliquer pourquoi j'avais bouffé cette série à raison de 3 épisodes par soir XD)

dimanche 1 septembre 2013

Kokoro Connect

Au lycée Yamaboshi, il est obligatoire d'avoir un club... C'est ainsi que par un concours de circonstances, Taichi, Iori, Inaba, Aoki et Yui se sont retrouvé à former ensemble le Club de Recherche Culturelle.

Mais la question à laquelle ils doivent faire face aujourd'hui est bien plus délicate. Aoki et Yui prétendent avoir échanger leurs corps pendant la nuit ?!

Incrédule, les autres ont bien du mal à y croire et alors que la discussion est encore en suspend, c'est au tour de Taichi et Iori d'échanger leur corps... C'est un peu dur à admettre, mais cet échange de corps est véridique, tout comme celui de Aoki et Yui !

Mais c'est quoi ce bazar au juste ? Cela ne durera-t-il vraiment qu'une seule journée comme ils le pensent ? Comment ressortiront-ils de tous cela ?!


13 épisodes + 4 Spéciaux
Non licencié en France




Une myriade de personnage attachants <3


J'étais au début un peu perdue dans ce fatras de personnage dont-il fallait retenir aussi bien le nom que le visage, en les associant, mais pas trop pour s'y retrouver lors des échanges... Bref, j'étais bien paumée au début je l'avoue...

Mais très étrangement, à force de chercher à les nommer et de suivre l'histoire, j'ai fini par différencier facilement chacun et m'attacher à eux, mieux j'ai même réussis à m'identifier à eux, ce que je fais pour ainsi dire assez rarement. Mais cela n'a été possible que grâce à la profondeur qu'on leur attribuera par la suite... Parce que de but en blanc, non franchement il ne m'inspirait pas plus que ça, il faisait limite stéréotypes.

Ces personnages ont tous une particularité... Mais un peu comme chacun de nous (non ils ne s'agit pas de pouvoir magique ou autre), un traumatisme ou bien, simplement une personnalité qui leur est propre. Ils cherchent ainsi à vivre ensemble sans pour autant se heurter. Bref, hormis ces échanges de corps (on y viendra après), ils sont humains comme toi et moi.

Si l'on prend Taichi pour commencer, que l'on présente au début comme... Pas grand chose, il à l'air sympathique (un peu comme les autres qui constitue le groupe), obsédé (cette histoire de vidéo cochonne), mais pas grand chose de plus... Bref, le stéréotype vivant du lycée !
Mais à mesure, surtout de par les remarques d'Inaba, mais aussi cette manie qu'il à de toujours vouloir aider les autres, on remarque que Taichi est altruiste, très et peut-être même trop. Mais au fond de lui, il sait pourquoi il est comme ça et fait toujours tout pour endosser lui-même la souffrance des autres... Simplement parce que tel quel, ça lui est moins insupportable.

Après je ne vais pas détailler chacun au risque de vous vendre l'intrigue des 6 premiers épisodes (au moins), ce qui serait pour ainsi dire plutôt dommage. Mais au final, ces cinq personnages (Taichi, Iori, Inaba, Aoki et Yui) forme un tout intéressant et chacun se trouve être attachant, ce qui en fait une excellente base pour l'histoire que l'on va dérouler !



Un échange de corps pour mieux comprendre l'adolescence !

L'idée de l'échange de corps m'intriguait avant que je commence à regarder cet animé, mais j'ai vite trouvé ça un peu lourd sur le début, parce qu'à permuter 150 personnes en même temps, sachant que je ne connaissais pas bien les nom et prénom de chacun, c'était dur au final de savoir qui était qui et je me disais mais pu****, vous pourriez pas arrêter deux secondes !? XD (même si au final, fais simplement abstraction quand ça arrive, si tu n'arrives pas à bien situer quand ça se passe rapidement, c'est que ça n'a pas grande importance... Je l'ai vite compris.)

Mais bon, ce côté on permute et c'est le bordel passe vite et il va enfin révéler son plus gros atout, amener des questions existentiel, des réflexions, l'exploration de leurs sentiments respectifs... Et ça va être là tout l'intérêt de cette histoire de permutations !

En effet cela t'amène à voir déjà l'adolescence d'une autre manière et à traiter le sujet d'une façon intéressante. Ainsi on va tour à tout explorer les rapports aux autres, l'identité personnelle, les sentiments, différentes valeur comme la confiance en soi et aux autres, mais aussi le rôle du passé dans le présent, etc. Cela ne se fera pas d'ailleurs pas uniquement au travers de permutation, il y aura en effet bien d'autres imprévus dans leurs vies, mais je ne vendrais pas la mèche... (cela marquera d'ailleurs la fin et le début de plusieurs petits arcs dans l'histoire) XD
Autant de sujets multiple touchant l'adolescence qui sont sublimé dans cet animé et traiter, je le dis encore une fois, d'une très bonne manière, ce qui rends le tout très captivant !

Loin des histoires classique à l'eau de rose où la fille hésite entre deux beaux gosses, ici nos héros comme j'ai pu le dire plus haut, vont gagner en profondeur par l'exploration de leur passé, de leurs sentiments, mais aussi tout simplement leur personnalité. Et cette profondeur que l'on trouvera à la fois dans les personnages et dans le traitement de l'histoire ne la rendra que plus addictive et attachante !



Une intrigue de fond... Intrigante !

Là j'en dis vraiment deux mots... Parce que j'en sais pas beaucoup (remarque c'est bien ça m'évitera de spoiler hein XD) et qu'au final, c'est un autre intérêt de l'histoire.

Donc pourquoi échange-t-il leurs corps ?
Il y a donc un personnage « mystère » qui se présente sous le nom de « cœur des Indes » en empruntant le corps du prof pour leur parler (enfin, entre autres, il empruntera d'autres corps). Visiblement, lui attends quelque chose « d'intéressant » de cette situation...

Et c'est tout ce que l'on te dit et tu restes là dessus pendant pas mal de temps (au onzième épisodes, on ne t'a toujours pas vendu la mèche)... Bref, ce point reste donc à creuser, mais je sens venir le coup fourré à la fin où on te balance « oui, je vous faisais ça parce que moi je trouvais ça amusant », m'enfin XD



Une histoire addictive, captivante avec un soupçon de mystère !

Eh oui, je m'étais mise au défit le 31 au soir de regarder la série en une fois... Parce que j'étais à la bourre (comme d'hab) en me disant : « vu comme tu as moyennement accroché la première fois que tu as regardés l'épisode 1, je doute fort que tu puisses regarder plus de trois épisodes d'un coup... ! »

Mais mais mais... Et bah c'était loin d'être le cas. Déjà parce que étant à ce que je faisais, sans aucune distraction j'ai pu me plonger dans l'histoire assez facilement. Et au fur et à mesure que la soirée avançait, je me suis rendue compte que j'étais happée et que j'étais déjà en train de regarder l'épisode 10 et qu'il était minuit passé !

Et autant le dire, j'étais à fond dedans et même pas fatiguée pour le coup, j'aurais bien continué toute la nuit si je n'avais pas eu à me lever le matin XD



Pour résumer tout ça...
 
Les mots me manquent presque pour te dire ô combien j'ai pu trouver cet animé génial.
En un mot, je dirais donc simplement que cet animé est une vrai perle que je re-regarderai moins en vitesse afin de l'apprécier sans doute d'avantage à sa juste valeur et je ferais bien sûr cela avec grand plaisir !



« Un façon intéressante d'explorer l'adolescence pour un animé magnifique et touchant... 
Une véritable perle ! »




En plus...
Cet article à été écrit dans le cadre du troisième projet.
Ainsi vous pourrez également retrouver les chroniques d'autres blogueurs en cliquant sur les liens ci-dessous.

Retrouvez vite l'avis de...





samedi 10 août 2013

Legend

Engyo est une jeune fille de 15ans qui n'a jamais eu sa langue dans sa poche, prompte à la bagarre et qui sèche comme elle respire. Manquant de passer sous une rame de métro, elle sera sauvé in-extrémiste par un pur beau gosse qui disparaitra sans même lui laisser son nom... Mais pas de panique, elle le retrouvera le soir même dans sa chambre ?!

Eh oui, car cette rencontre n'était pas dû au hasard, ce garçon nommé Noah, dit avoir besoin d'elle et tente de la kidnapper... Mais notre louloute n'est pas décidé à se laisser faire et il n'arrivera donc pas à ses fins si facilement ! Mais lorsqu'elle apprend que la sœur de ce dernier risque de mourir s'il ne l'aide pas, elle le suit... Et se retrouve à faire un bond dans le passé, où elle devra sans plus d'explication partir à la recherche d'une épée légendaire, le glaive à sept branches, qui avait jadis vaincu la girafe de feu ?

Mais, quand à savoir pourquoi, Eungyo n'en est pas encore là !

10 volumes - Série terminée
Licencié par Samji
(commercialisation stoppée)

Eungyo, un personnage pas si bête que ça ~

Commençons par parler d'Eungyo, l'héroïne de ce titre...
J'avoue avoir été au début un peu décontenancée, elle est un chouïa vulgaire, elle n'a pas grand chose à faire de grand monde et fait ce qui lui plait. On est déjà loin des héroïne cliché de shôjo et ça n'était pas pour me déplaire, disons simplement que je n'aimais pas (au début) la façon dont-elle parlait... Après, avec le temps je m'y suis fait et c'est passé...

Ce qui m'a permit d'apprécier pleinement ce personnage bien plus complexe qu'elle n'en a l'air au début de la série. En effet, comme elle le souligne elle-même, n'importe qui deviendrai fou s'il venait à finir dans le passé sans aucun échappatoire... Mais même si, sur les cinq premier volumes, elle peut avoir l'air légère, on voit que le personnage gagne en profondeur à chaque volume et je dois bien avouer qu'en ayant dévorer les dix volumes, j'adore ce personnage et sa loufoquerie passagère, ses délires, son addiction à la bouffe et tout le reste.

Le point fort de l’œuvre réside ici, parce que sur dix volumes, ont la voit évoluer et murir. Disons qu'elle gagne en profondeur et c'est ce qui m'a fait, pour ma part, m'attacher à elle ~


Une histoire pleine d'humour et de grand n'importe quoi !

Si la trame de fond est sérieuse (si on peut le dire), la façon dont cela est traité est bien léger et très digest.
Certes, j'avoue avoir à deux ou trois reprises un peu perdu avec les flash back, mais j'étais (un peu fatiguée) donc c'est tout à fait compréhensible !

Donc l'histoire va amener les personnages à en apprendre plus sur leur vie antérieur et aucun d'eux ne va être déçu. Les révélations peuvent parfois être choquant, surtout pour le dit personnage et je trouve les réactions très bien traité, on est loin des clichés où le héros apprends un truc monstre mais s'exclame derrière "Oh, un papillon !" *rires*

Mais l'histoire n'est pas non plus noir, sombre et triste, parce qu'elle est traité avec humour et un humour auquel tous les personnages (loufoques) de la séries vont contribuer !Ce qui fais par exemple qu'en plein kidnapping dans le volume un, quand Noah demande à Eungyo de s'attacher à lui, elle commence à enrouler le tissu autour de son bras comme un bandage (visiblement, elle n'avait pas bien compris, mille excuses) XD



Mille ans plus tard...

Ici je ne vais tenter de ne pas trop vendre la mèche (faut que je fasse gaffe étant donné que j'ai lu les 6 derniers volumes à la suite sans pouvoir m'arrêter) mais cette légende de la girafe de feu et du glaive à sept branche que l'on vous présente au début pose l'intrigue... Et bien qu'elle puisse sembler parfois un peu oublié, il n'en reste pas moins que tout va vous ramener à cette légende et à des évènements s'étant passé il y a mille ans, moment où la girafe de feu à été vaincu et scellé.

Pour ma part, j'ai beaucoup aimé en apprendre un peu plus (juste de ce qu'il faut) à chaque chapitre, enchainant les révélations, levant ainsi le mystère petit à petit pour un dénouement plus qu'incertain...
Une vrai réussite puisque j'ai été tenue en haleine jusqu'au bout (ce qui ne m'a pas aidé à dormir, certes XD) ! J'étais presque triste de quitter les personnages et cet univers à l'issu du dixième volume !

Le seul truc dommage, c'est que j'avais en partie deviner l'identité de certains des personnages, m'enfin ça n'a rien enlever au charme de ce titre, d'autant que j'étais loin de tout avoir *bien loin* !


Quand l'amour vient tout compliquer...

Bien entendu, il s'agit d'un sunjung (shôjo version coréenne) et il y a donc un peu de romanche. Mais loins d'être lourde, elle vient au contraire s'encastrer parfaitement dans l'histoire au travers tout d'abord du duo Eungyo / Noah (à noter qu'Eungyo est sans doute plus active de ce point de vue dès le départ), puis fini par s'inscrire dans la trame de fond.

Là aussi je n'en dis pas plus pour éviter de vendre la mèche, mais le sentiment vont dans ce titre jouer un rôle important, très important. Chacun œuvrant pour réaliser ses vœux, accomplir une tâche pour lui-même ou pour autrui. Ce qui fait qu'ici, les méchants et les gentils sont bien difficile à discerner, ce qui ne rendra ce titre que plus réaliste...


« Un légende, de l'amour et des dessins sublimes !
Un assemblage parfait qui m'aura fait passer un agréable moment ~ »
 
Pour résumer tout ça...

Une excellente série mêlant habilement romanche, légende et action au travers d'une galerie de personnage tous un peu loufoque, mais tout autant attachant.
Le tout pour une histoire vraiment magnifique que j'aurais dévoré en une nuit... Pourtant, j'ai bien essayé mais la fatigue ne m'a gagnée qu'une fois le volume 10 achevé !

Autant dire que ce titre que j'avais laissé de côté un temps (faute de budget essentiellement) aura su me captiver et me garder plonger dans cet univers du début, jusqu'à la fin !

mardi 6 août 2013

Alien 9

Depuis quelques années déjà, les aliens ont fait leurs apparitions sur terre. Pour contrer la menace, un plan anti-alien est mis en place dans toutes les écoles primaires ou trois élèves sont élus par leurs camarades pour cette tâche.

C'est ainsi que l'équipe anti-alien de l'école que nous suivant se trouve constitué de Yuri Ootani, pleurnicheuse de son état qui se demande pourquoi elle à finit là; Kasumi Tomine, qui adore les aliens et est donc ravie d'être là et de Kumi Kawamura, qui pour ne pas être à nouveau élu déléguée s'est portée volontaire pour la tâche.

Ensemble, elles devront donc protéger l'école et les autres élevés des aliens qui menacent la sécurité de l'établissement... Si Kasumi et Kumi mènent à bien leurs missions, Yuri est terrorisé à la moindre idée d'approcher un alien, autant dire que ça n'est pas gagner !

Parviendront-elle à protéger l'école ?!




3 volumes - Terminé
Licencié en France - Asuka
(Commercialisation Stoppée)


Voilà assez longtemps que je possédais le volume 1 et 3... Le 2 étant introuvable, je n'avais donc jamais lu ce titre, étant donné qu'avec le milieu de l'histoire absent, c'était plutôt compliqué. L'ayant trouvé il y a peu de temps, voici donc ma chronique sur ce titre  ~


Un plan de chasse anti-alien

C'est d'avantage ça qui m'avait attiré dans cette histoire et le début était plutôt mal pas du tout.
Ainsi chaque héroïne combattait avec son bogues les aliens, les capturait et protégeaint ainsi l'école.

Mais à mesure que l'histoire avance, on sens clairement qu'il se trame un truc et quand vous découvrez le pot au rose, il y a de quoi voir noir ! Parce que oui, tout ça au final n'est qu'un immense complot avec un objectif des plus obscures. Là encore, malgré ce que je vais dire plus bas, j'avais beaucoup aimé ce développement, ça laisser présager pas mal de chose sympa (un peu comme puella magica madoka pour ceux qui l'on lu... mais clairement en moins réussis).

Bref, ce manga avait un bon nombre de base plutôt bonne pour arriver à faire quelque chose de bien.
Cependant, pour ne pas te mentir, 75% de ce qui est développée et mentionné n'est pas exploité, l'univers est remplit de pièce de puzzle que l'on te donne limite dans une boite et avec lesquels tu dois te démerder (tout en sachant qu'il te manque de toute façon des pièces).


Une histoire sombre et un arrière goût amère...

En revanche, l'histoire à un point fort que j'ai trouvé extrêmement bien fait.
Au vu du thème développée, de ceux à quoi elles doivent faire face, j'ai trouvé que nos héroïnes avait des réactions approprié (sauf peut-être Kasumi qui trouve ça marrant dès le départ, mais y'a toujours une nana un peu space quelque part) et que leur psychologie était plutôt bien développée tout du long.

Yuri à peur, elle pleure et ne peut rien faire. Même si, pour cette raison j'avoue avoir été exaspéré d'une telle héroïne, on ne peut pas lui reprocher d'avoir une réaction innaproprié, après tout, avoir un alien sur la tête n'a rien d'absolument merveilleux ou charmant ! C'est d'ailleurs elle qui te fera quelque part sombrer dans l’horreur lors du volume final, je ne te dis pas pourquoi, mais clairement, on voit bien qu'elle n'a plus toute sa tête à ce moment-là. Fragile, elle aura donc fini par craquer d'une façon ou d'une autre.

Kasumi adore l'idée dès le départ et ce qui est en fait sa force sera sa faiblesse... Mais cet aspect fait en revanche d'elle un personnage dur à cerner dès le départ et on ne peut pas dire que cela s'arrange avec le temps, bien au contraire =.="

Kumi elle à toujours été élu déléguée, une tâche plutôt ingrate qui consiste à s'occuper des autres et endosser la responsabilité de leurs erreurs. Pour y échapper, elle s'est donc porté volontaire pour l'équipe anti-alien.

En un sens, c'est l'élément fort du groupe, mais c'est là aussi cette force qui deviendra une faiblesse et la perdra d'une certaines façon. Mais cela ne l'empêchera pas de garder son objectif, sauver Yuri pour empêcher que le pire ne lui arrive ! J'ai d'ailleurs l'impression de voir quelques sentiments ambigüe vers la fin chez elle pour Yuri... Mais cela vient-il d'elle, de "l'envie de fusion des bogues" ou un savent mélange des deux, mystères.

Mais autant le dire clairement, le côté psychologie de l’œuvre est bien travaillé et vu les thèmes plutôt gore ou traumatisant pour nos héroïnes, ça n'était pas un luxe. Reste que je leur reprocherai, au vu de ce qu'on leur à fait sans leur demander leurs avis, ni les mettre au courant, elles manquent toute un peu de rancune à mon gout !



Une histoire plutôt décousue

Oui, j'ai trouvé l'histoire, en plus d'être un peu compliquée à suivre, assez décousu.
Tu passes donc d'un chapitre à l'autre de la pire manière qui soit, c'est-à-dire en te retrouvant avec une scène qui laisse vachement perplexe (je ne donne pas d'exemple pour ne pas spoiler) ...

Limite, les chapitres se suivent sur une trame de fond, mais tu pourrais presque les lires seuls, je crois que la compréhension (le peu qu'il est possible d'avoir) ne serait pas pire. Alors l'histoire en elle-même étant déjà compliqué, j'avoue que le côté décousu n'aide pas forcément, m'enfin.

Bref, ça, ça n'était pas un point fort pour cette histoire vu que la dynamique se trouvait constamment brisée et qu'à chaque chapitre, il fallait chercher à faire le lien pour continuer l'histoire. La série était courte certes, mais je dois avouer qu'une telle lecture n'en est pas moins restée épuisante (sans doute parce que je cherche trop à comprendre alors qu'il n'y a rien à comprendre... sans doute XD).



Un manque de profondeur dans l'intrigue...

Ca clairement et même après l'avoir relu deux fois pour être bien sûr de ce ressentit, il est clair que tant cette oeuvre développe un univers et une histoire complexe... Mais elle oublie un certains nombres d'élements qui à la fin reste donc sans réponse (à tout jamais). Autant le dire, c'est quand même assez frustrant vu comme je me suis prit la tête pour comprendre tout du long, à faire des hypothèses pour au final me dire que l'auteur à fini par clore ça un peu comme ça, histoire de passer à autre chose


Attention, à partir d'ici tu vas avoir du spoil... A ne lire que si tu as déjà lu les trois volumes ou si tu ne comptes pas les lire !

On t'apprends donc déjà que ces aliens qui attaque l'école sont au final le fruit d'un plan plutôt obscure et qu'ils ne sont donc pas là par hasard puisqu'ils sont "commandé", un peu comme toi tu commande sur le net... Mais on en sait pas bien plus là-dessus. (par exemple, pourquoi n'attaque-t-il pas en dehors de l'école ? Qui est derrière tout ça ?

Ensuite, on te dit que ce plan de défense vise en fait à faire fusionner les gamines avec leurs bogues, visiblement ça urge vu le ton du début du volume 3 mais... Pourquoi faire ? Eh bah tiens toi bien... Rien de particulier ! Bref, je vois mal comment l'idée même de fusionner avec ces choses pourrait avoir un côté attirant, surtout si au final, il n'y a pas de but à cela. Ajoutez à cela que d'autres aliens se mêlent à la partie avec pour objectif eux aussi de fusionner... Que le meilleur gagne ?

D'ailleurs, cette fusion est plutôt bizarre, ils parlent également "d'assimilation", mais ça n'est pas plus développer que ça et j'avoue que cela me laisse plutôt perplexe là encore. Le seul truc qui m'interpelle c'est quand la prof dit "il reste de l'humanité en elle, la fusion n'est pas parfaite" ou un truc du genre... Donc en fusionnant, vous devenez des aliens... Super nan ?! =.="

Ajoutons à cela le fait que, visiblement, il en existe plusieurs races d'aliens et on ignore pourquoi celle des vrillezoïldes (il me semble que cela s'écrit comme ça) à l'appui du gouvernement pour son plan bancal ?

Une sorte de "concours" se jouent d'ailleurs entre les superviseurs des équipes anti-aliens, mais là aussi, on ne t'en dis pas plus, limite ça aurait pas été mentionné, ça n'aurait pas été si frustrant. Un peu comme pour tout le reste >.<

Je pourrais sans doute allonger cette liste, mais très clairement l'histoire s'est peut-être voulu trop complexe, surtout pour un nombre de volume aussi petit. Dommage parce que l'idée de base était sympa, le développement m'intriguait... Sauf que mes attentes ont toutes été déçues, puisque tout à un peu été laisser en plan.


« Une histoire complexe qui, 
par manque de développement, perd pas mal de son intérêt... Dommage ! »


 
Pour résumer tout ça...

J'avais découvert ce titre par l'opening réalisé pour les OAV (enfin, il me semble qu'il s'agissait d'OAV) que j'avais regardé et vraiment adoré à l'époque... Mais tout ça, c'était il y a bien longtemps et honnêtement je n'en ai pas grand souvenir. Il me semble malgré tout que l'histoire était restée d'avantage en surface, ce qui la rendait moins décevante dans le sens où il y avaient moins d'attente, mais bref, on verra ça si je retrouve mon DVD, hein.

Quand à ce titre, bien qu'un peu trash sur le thème comme sur l'histoire, il avait du potentiel... Mais à vouloir chercher compliqué en oubliant d'expliquer ou de rendre tout ça raccord, forcément à l'issu on se trouve pour ainsi dire un peu déçu. Trop de questions restent en suspend !

dimanche 4 août 2013

Miseinen Dakedo Kodomo ja Nai

Karin à toujours été élevée dans un cocon par son père, pourrie-gâtée... Elle avait tout pour devenir une demoiselle parfaite.

Une des raisons pour laquelle elle s'est mise en tête de trouver ce gars sublime qui serait son prince ! Parce que oui, si elle n'a toujours pas de petit ami, c'est qu'aucun gars ne s'est révélé être à la hauteur ! Mais ce Tsurugi que toute les filles acclament pourrait bien être l'homme idéal ~

Ce qu'elle ignore encore à ce moment-là, c'est que son père à prévu de la marier à son seizième anniversaire... Et quand elle le découvre, couteau sous la gorge, elle refuse, elle aime déjà quelqu'un ! ... Enfin jusqu'à ce qu'elle se rende compte que l'homme qu'on lui propose n'est autre que Tsurugi ?!

Ni une, ni deux elle change donc d'avis et accepte. Puis vient le mariage et enfin, la vie à deux dans... Un taudis ?! Loin de comprendre pourquoi ses parents la font vivre là, elle est néamoins heureuse d'être avec Tsurugi.

Mais elle va bien vite déchanté quand elle se rendra compte que si elle, elle l'aime, lui n'a fait que l'utiliser pour pouvoir quitter sa maison et qu'il ne compte pas s'occuper d'elle de quelque façon que ce soit !
Dur dur d'être une petite princesse dans la vie de tous les jours et ça Karin va vite le comprendre... Quand à Tsurugi, elle ne renoncera pas et va décider de tout faire pour qu'il l'aime ! Reste à voir si elle y arrivera... ?

3 volumes - En cours
Non licencié en France



Le vrai renouveau de Kanan Minami


J'ignore si tu connais cette auteur ? Sans doute que oui, de nom au moins vu le nombre de ses titres qui foisonnent chez nous ? Mais bref, disons qu'étant ado, j'étais très friande de ses titres mais aujourd'hui, avec l'avancé en âge, je me rends compte qu'au final, c'était juste une lubie d'adolescente parce que la plupart que j'ai dévoré il y a 5 / 6 ans (je crois), aujourd'hui ça ne passe plus vraiment =.="
En effet, spécialiste des histoires de viol (si si, tu as bien compris), je me disais quand même que cette héroïne qui copinais avec son violeur 6 pages plus loins... Y'avais de quoi être dérouté quand même ?

Bref, autant dire que les titres de cet auteur me laissais plutôt froide à présent. Puis vient Tsubaki Love (chez panini) où l'auteur semblait vouloir changer un peu son style... Ce fut une réussite partielle à mon goût, disons qu'on ne perd pas forcément certaines mauvaise habitude si facilement et Tsubaki était dans l'ensemble bien trop gentille (même si j'avais apprécié la soufflante qu'elle avait fait à Kyota).

Donc après un petit renouveau, j'ai découverts qu'elle avait de nouveau commencé un nouveau titre. Intriguée et sans avoir lu un quelconque résumé (flemme oblige) je me suis lancé dedans... Et autant dire que la surprise à été grande ! Parce que tu vois...


 Une héroïne avec un sacré caractère... !

Loin de ses héroïnes soumises que l'on peut voir d'ordinaire, Karin à un fichu caractère ! Elle tient tête à son père, à tout ceux qui l'entoure, vis sa vie comme elle l'entends et n'hésite pas à menacer de se suicider quand on lui parle mariage arranger ! Bref, le personnage m'a tout de suite marqué et plutôt positivement je dois dire, enfin une fille qui savait ce qu'elle voulait !!!

Mais bon, elle n'est pas forcément insupportable après, je l'ai trouvé au contraire attachante, parce que de par son éducation, elle ne sait pas faire grand chose de ses dix doigts et puis, elle sait aussi se montrer douce. Donc pour moi, Kanan Minami avait enfin créer une héroïne qui se distinguait des précédentes qu'elle avait pu créer ! Enfin une fille qui savait ce qu'elle voulait et l'affirmait haut et fort !


Un héros respectueux et respectable !?

Dans les deux ou trois titres que je me souviens avoir lu, le héros force TOUJOURS notre héroïne un peu sur le début avant qu'ils ne sortent ensemble (ou alors, il la persécute comme dans Tsubaki love). Mais ici, j'ai également été surprise par notre ami Tsurugi qui est loin du stéréotype masculin qu'elle nous vends d'ordinaire. Il n'est pas brutal avec les femmes, il ne force personne, au contraire il à tout du garçon bien de mon point de vue.

Certes, il utilise Karin pour quitter sa famille mais, jamais il ne va chercher à abuser d'elle, bien au contraire il se montre respectueux à son égard (un peu je m'en foutiste aussi), il lui avouera d'ailleurs sans mal assez rapidement. Pour lui, ils sont marier mais le devoir conjugal et tout le reste, il ne compte pas en profiter (il autorise même Karin à trouver quelqu'un qu'elle aimera). Autant dire que là aussi j'étais surprise, parce qu'il va bien rapeller à Karin qu'il est un homme à un moment, mais ça reste là aussi plutôt correct (vu comment elle le cherche)...

Bref, on est loin, très loin de ceux à quoi nous avait habitué l'auteur et ça ne rend forcément Tsurugi que plus attachant. Pour ma part, j'avoue que oui, il est pas mal du tout ~


Un couple attachant ~

Eh oui, ça nous donne donc un couple attachant et ce quasiment dès le début !
Bref, cette fois et après 2 volumes et demi de lu, je peux le dire... Pour moi, Kanan Minami à réussis à changer de registre de manière plutôt agréable et j'espère donc qu'elle continuera ainsi (pitié, qu'elle ne rebascule pas dans ses histoires sordide *sniff*).

Parce qu'il faut bien le dire, elle avait déjà un bon coup de crayon super agréable à l'oeil. Ici, j'ai pu voir qu'elle s'était encore améliorer et en plus de ça, l'histoire est choupi comme tout, ça à eut l'art de réveiller mon coeur de jeune fille *rires*

Et puis, elle à aussi innover quand au visage de son héroïne, vous verrez la tête qu'elle fait par moment... Hilarant comme pas mal de petits éléments ça et là qui viennent pimenter le titre ~





Un mariage d’intérêt, son objectif... Que son prince tombe amoureux d'elle !

Avant d'apprendre cette histoire de mariage arrangé, Karin avait enfin trouvé son prince en Tsurugi ! Armée de ses lunettes d'opéra, elle l'observait ainsi tous les jours à son entrainement de foot.
Quand à son seizième anniversaire, son père lui parle de mariage arrangé, elle le menace alors de mettre fin à ses jours, parce qu'elle à déjà trouvé l'homme qu'elle aime ! ... Jusqu'à ce qu'elle voit que l'homme qu'on lui propose n'est autre que ce dernier ?!

Elle est donc amoureuse mais Tsurugi... pas vraiment ! Mais peu importe, Karin est bien motivé à le faire tomber amoureux d'elle et elle est même convaincu qu'elle y parviendra (elle n'envisage même pas la possibilité qu'il aille voir ailleurs).

En deux volumes, ont voit déjà le masque de Tsurugi qui tombe, je n'irais pas jusqu'à dire qu'il est raide dingue d'elle mais, peut-être Karin aura-t-elle raison au final, qui sait ? En tout cas, je n'ai qu'une hâte... Lire la suite de cette merveilleuse série ~





 
« J'adore le nouveau style de Kanan Minami !
Il me tarde donc de pouvoir en lire la suite ~ »


 
Pour résumer tout ça...

J'étais partie sans appriori, ni attente particulière et je dois dire que ce titre s'est révélé être une excellente surprise. Loin de son style ordinaire, Kanan Minami parvient à changer de registre avec une histoire somme toute classique mais des personnages attachant !

J'attends donc la suite avec grande impatiente et j'en espère prochainement la licence, si possible pas chez panini (parce que jusqu'ici, c'est eux qui ont quasiment tout publié), sans quoi je devrais tristement passer à côté de ce titre =.="