dimanche 29 janvier 2012

Code Blue (saison 1)

Nombre d'épisodes : 11 + 1 épisode spécial
Trame de base : Hayashi Hiroshi

Genre : Médical, Drame
Rating : Non

Synopsis : Le système de secours par hélicoptère est une révolution à l'hôpital Shohoku. Cela fait rêver quatre jeunes médecins qui veulent eux aussi de monter dans cet hélicoptère.
Soumis au jugement d'un mentor intraitable, le Dr. Kuroda, ils ne monteront à bord que si ils en sont capable !

Chacun d'eux à ses propres aspirations, chacun à son propre passé. Tout cela pour un but unique, monter à bord !

Mais ce rêve est-il vraiment accessible pour chacun d'eux et à quel prix ? Sont-ils vraiment préparés à ce à quoi ils devront faire face ? Tiendront-il le coup pour réaliser ce rêve qui semble leur tenir à cœur ? Qui parviendra à rejoindre l'unité héliporté ?



Quelques images :


Un avis en passant :

Nombre d'épisode vu : 11

[Mise à jour : 02/01/2013]Alors un an déjà où presque que j'avais (commencé à) visionner ce drama mais au final le streaming et mon PC faisant clairement 2, ça avait eu raison de moi... Mais comme entre temps, j'avais trouvé des liens DDL (ce fut miraculeux) j'ai pu m'y replonger il y a peu et...

Côté histoire, on vous pose de suite la base, nos quatre héros veulent être médecin héliporté (à une nuance près puisqu'une est venue étudier le projet). Et bien entendu, chacun est prêt à tout pour ça.
Après reste que certains semble naturellement doué quoi qu'il fasse (Aizawa) et d'autres ne sont pas forcément prêt à la réalité du terrain (devoir se retrouver à amputer un patient de but en blanc, sans presque aucun équipement ça en refroidirait plus d'un).

Là dessus l'orientation est donnée !
Se greffe donc sur ce schéma quatre personnage principaux très différents mais vous vous rendrez vite compte qu'en plus d'eux, pas mal d'autres personnes de l'équipes viennent bien se greffer à l'histoire (l'infirmière Saejima ou encore Kuroda pour ne citer qu'eux). Chaque personnage à donc un caractère bien différent et un niveau aussi bien différent.

Aizawa, parfait en toute circonstance, ne fait jamais aucune erreur, n'hésite jamais... Un docteur parfait aussi froid qu'une armoire à glace ! Honnêtement, au départ c'est lui que j'aimais le moins mais ne vous arrêtez pas à l'image qu'il vous donne au premier épisode, c'est promis, il ne fait pas les 11 épisodes comme ça !
Shiraishi, semble elle aussi parfaite, tout du moins au niveau théorique et elle parvient à anticiper certaines réaction mais son echec face à son premier cas héliporté vont l'amener à une remise en question dès le premier épisode. Elle est venu observer le système héliporté parce que fille de deux grands médecins d'un autre hôpital, celui-ci souhaiterait développer le même système si il s'avère intéressant.
Hiyama n'est pas forcement le personnage le plus exploité (les deux du haut sont beaucoup plus mit en avant de mon point de vu), cependant sa force de caractère la rende intéressante. Pour exemple nous prendrons sa tenacité à contacter la famille de sa patiente malgré les revers qu'elle essuie de la part de son fils le plus âgé.
Fujikawa quand à lui c'est pas un mauvais gars mais il a encore grand à faire avant de pouvoir être un bon médecin (et donc d'être). Son côté "frimeur" et "moi, moi" peut énerver mais lui aussi n'est pas aussi chiant qu'il y parait. Apprécié des patients,  il a une grande qualité qui est celle de reconnaitre le mérite des autres (cf : Saejima et la méningite). Il déconne souvent mais après, je dois avouer que des quatre c'est lui que j'ai fini par préférer XD
Deux autres personnages qui vont devenir principaux se greffe à l'histoire, il s'agit de Saejima, infirmière de l'unité héliporté qui ne mâche pas ses mots, même face aux médecins (attention, elle n'est pas arrogante, elle dit juste ce qui doit être dit) et c'est aussi un personnage que j'aime bien pour son caractère.
Kuroda est le seconde, ça n'est pas flagrant au début mais un ou deux évènement font qu'il parvient à se faire une place...

A noter que le casting est particulièrement réussit et le jeu des acteurs est dans l'ensemble vraiment pas mal.
Chacun colle bien (même trop) à son rôle et ne rends ces personnages que de un plus réaliste et de deux, plus attachant (j'ai bien faillit oublier de le mentionner !)


Gravitant autour d'eux et de leurs passés respectif (je crois bien que seul Hiyama n'y a pas eu le droit, raison pour laquelle c'est sur elle que j'en ai le moins à dire), l'histoire va avancé, pas toujours comme ils le souhaiteraient mais chaque évènement permet à l'histoire de progresser. Ils deviennent meilleurs, ils apprennent de leur erreurs et sous l'égide de Kuroda (leur médecin référent), tout à intérêt à filer droit !
Autant dire que l'histoire, j'y ai accroché comme c'est pas permis, à tel point qu'il était dur pour moi de ne pas regarder la suite...
Le rythme de l'histoire quand à lui est très bon, vous n'avez pas du tout le temps de vous ennuyez et les évènements auxquels ils font fassent font l'escalade de l'impossible. Le bouquet étant la dernière intervention (mais j'en dis pas plus avant de vendre la mèche >.<).

Bref, Code Blue c'est un super drama que j'ai au final visionné en quatre jour à peu près (malgré les 40 minutes par épisodes auxquels j'étais pas habité avec les animé, j'ai bien tenu le rythme)... Et je ne peux vous dire qu'une chose, j'ai adoré ! De l'action, nuancé par les sentiments de ces médecins parfois un peu perdu, de l'humanité confronté parfois au désarroi et surtout la réalité d'un hôpital (cf : le conseil d'administration par exemple) !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire