samedi 21 mars 2015

Travelers

Dans le futur, il existe une infinité de monde parallèle au monde original. Une organisation policière a ainsi été chargée d'intercepter et de protéger ces dimensions.

Ai, une des détectives employé par cette organisation policière se voit affecter une nouvelle mission. Un criminel semble avoir rejoins une dimension parallèle, le monde ancien, avec l'aide d'une organisation criminelle, le doute.

Chargée d'enquêter pour récupérer des informations sur le doute, elle voyage à travers les dimensions afin de comprendre leurs objectifs et de protéger la population...


1 Film (1h16)
Licencié en France
What the fuck... ?! Je pense encore que la meilleure façon de parler de ce film, c'est peut-être de commencer par dire que ce n'est pas un film à prendre au sérieux ! Parce que tout s'est voulu grotesque... Oui, je trouve que le mot est bien choisi !

Qu'il s'agisse des effets spéciaux tout droit sortit de film des années quatre vingt, de ces effusions de sangs absolument pas réaliste (digne d'un vieux film gore d'ailleurs), les personnages n'ont pas l'air bien finauds (suffit de voir leurs dialogues), les tenues des détectives (et la fameuse scène de la douche XD)... Oui, vraiment tout dans ce film est tourné en dérisions !

Bien entendu, si on prend ce film au premier degrés et qu'on le regarde comme tel... Navet, c'est le seul mot qui vient *rires* Mais si on admet que tout cela est voulu (je vois difficilement ça autrement) et que l'on prends le film au troisième degré je dois avouer qu'au final, je n'ai eu aucun mal à suivre ce film. Le scénario est bizarre et même si tout n'est pas dit / fouillé, ça se tient suffisamment pour être suivit jusqu'au bout sans prise de tête, avec quelques sourires pour ces informateurs tous un peu geek comme le dit notre héroïne, les références ont ne peut plus visible à d'autres univers (dans l'univers féérique, l'informateur porte bien une copie quasi parfaite de la cape des sorciers dans Harry potter, nan ?) et puis, l'ambiance complétement WTF qui s'en dégage... !

Mon seul regret tient sur le doublage français. Je sais, vous allez me dire que les fans de manga n'aiment jamais les doublages français, qu'ils râlent tout le temps et blablabla... Mais ici, mon problème, c'est plutôt que la voix d'Ai est exactement la même... Que l'héroïne de Death Bell  (que quelqu'un m'arrête si je me trompe, mais j'ai vraiment eu l'impression d'entendre sa voix) ! Elle fait très enfantine (comme pas mal d'autre) et, bon ok, le film est décalé, mais ça donne un côté plutôt ridicule je trouve dans sa globalité. Du coup j'ai un peu regretté de ne pas avoir la VO pour voir si c'était également voulu là-bas ou si c'était une punition pour nous petit français non japanophone ?

Au final, il s'agit donc d'un film très court sans prise de tête que j'ai apprécié de regarder avec presque un petit regret qu'il n'ait pas duré juste un peu plus longtemps. Bref, une petite surprise plutôt sympa qui a suffit à égayer cette journée un peu morne que j'avais passé clouée au lit par la crève ~



Aucun commentaire:

Publier un commentaire