samedi 28 mars 2015

I Dream of Love

Chikagé à 31 ans, elle est célibataire et est pleine de regrets...

S'il a dans notre vie trois périodes où nous connaissons le succès, alors pour elle, la première se situait à ses quinze ans. Amère, elle regrette cette époque où tout semblait lui sourire, mais aussi de ne pas avoir saisi l'opportunité de dévoiler ses sentiments au garçon qu'elle aimait... Quand celui-ci s'est lui-même confessé à elle.

Mais elle à décidé qu'aujourd'hui, tout allait changer ! Pensant profiter de la réunion d'anciens élèves pour lui déclarer ses sentiments, cela va pourtant rapidement tourner au cauchemar quand en discutant avec une ancienne camarade elle révèle qu'elle n'a jamais eu de petit ami et qu'elle est toujours vierge... Et que toute la salle se trouve au courant (merci à son amie pour sa discrétion) !

Tout le monde se moque d'elle et le bruit court jusqu'à son bureau où les moqueries de ses collègues vont bon train... Et la cerise sur le gâteau, c'est lorsqu'elle croise Haru, ce garçon qu'elle a toujours aimé au côté d'une autre fille !

Face à cette réalité, désespéré de sa propre vie, elle décide que sa vie prendra fin aujourd'hui. Et alors qu'elle avance dangereusement dans la rivière, Tokita, qui était lui aussi un camarade de classe de Chikagé, la rattrape in-extremis...

Conscient des regrets que Chikagé éprouve, il lui propose de prendre l'Idream, un médicament miracale qui lui permettrait de retrouver ses quinze ans et d'effacer ainsi tous ses regrets... Mais retourner à cette période sera-t-il suffisant pour la faire changer ? Et si l'on ajoute à cela les imprévus qui s'accumulent, la vie de Chikagé jusqu'ici trop morne prends une tournure des plus inattendue !

2 volumes (série en cours)
Licencié par Tonkam



https://images-blogger-opensocial.googleusercontent.com/gadgets/proxy?url=http%3A%2F%2F2.bp.blogspot.com%2F-EoWh4lsRRTY%2FVRCQhhrNG7I%2FAAAAAAAACPQ%2F0HzD41ZkhBU%2Fs1600%2Fchallenge.png&container=blogger&gadget=a&rewriteMime=image%2F*
Deuxième article écrit dans le cadre du méga challenge du Club Shojo ! Si tu souhaites en savoir plus sur ce challenge et peut-être, toi aussi, y participer, n'hésite pas (encore une fois) à suivre le lien que j'ai glissé plus haut ;) 

Voilà le premier titre d'Arina Tanemura que je n'ai pas découvert par le biais des scan qui traine sur la toile (surement parce que je n'ai pas lu de scan depuis un bail, mais passons *rires*)... C'est donc le premier titre que j'ai réellement découvert à ma lecture du volume papier et je dois dire que c'est au final, encore une fois, un réel coup de cœur !


Quoi ?! T'as 31 ans et tu n'as jamais eu de copain ?! Tu es encore vierge ?!

Chikagé n'a pas vraiment raté sa vie, elle est plutôt complétement passé à côté. A trente et un ans, elle regrette cette période où tout lui réussisait et refuse de se confronter réellement à sa vie que beaucoup trouverais trop vide.

Si l'aspect aucun copain et toujours vierge à trente et un ans peu faire sourire tant cela peut apparaitre irréaliste, le côté sérieux et naïf de l'héroïne fait facilement passer cela. Enfermée dans cet amour qu'elle n'a jamais pu réalisé, maladroite avec les hommes et ayant peu de contact masculin... Elle n'a tout simplement pas eu l'occasion de rencontrer un homme qui aurait pu l'apprécier et qui lui aurait permit de transformer cet amour de jeunesse en joli souvenir. Elle s'est donc trouvé prisonnière de regrets sans alternative pour les effacer.

Et si cette réunion d'ancien élève devient un véritable cauchemar pour Chikagé, elle va lui permettre de renouer le contact avec Tokita, un ancien ami qu'elle avait au lycée.Un personnage qui, bien qu'ordinaire de prime abord, va beaucoup ressembler à Chikagé et devenir son allié dans cette quête du passé qu'elle entreprend.

Au final, si l'héroïne peut au départ apparaitre naïve pour avoir conservé cet amour si longtemps, elle parvient à l'opposé à développer des réactions, des réflexions matures que pourrait avoir une femme de son âge. Chose que j'ai apprécié vu que j'avais très peur d'avoir une héroïne de trente et un ans qui se comporte comme héroïne de manga un peu quiche de seize ans (c'est d'ailleurs ce qui m'a un instant fait hésité à acheter cette œuvre). Alors si une part d'elle continue d'avoir seize ans, à rêver de cette vie passée, cela ne l'empêche pas de faire preuve d'une certaine part de maturité et de regrets propre à son âge.

Et puis pour finir, j'ai adoré le côté très naturel de l'héroïne que l'on ne découvre qu'au travers de Tokita avec qui elle n'a aucun mal à l'exprimer et au travers de Hibiki qui lui révèle un monde qu'elle n'aurait pas imaginée, mais aussi une partie d'elle dont-elle n'a pas encore connaissance... Autant de chose qui la rendent tout simplement attachante et surtout très humaine !



A la poursuite du passé ! 

Trente ans, je vois un peu cela comme un âge charnière. Une sorte de pont entre notre vie de jeune adulte et notre vie d'adulte (cette vision n'engage bien sur que moi). C'est un peu en général le moment que l'on choisi pour faire un bilan de sa propre vie : mari, enfants, etc

Pour Chikagé, sa vie est routinière, elle n'a pas vraiment d'amis et tout se trouve vraiment très loin de ce qu'elle avait sans doute imaginé à seize ans. Raison pour laquelle à ses yeux, ses plus belles années se trouve lorsqu'elle était au lycée.

Rapidement dans l'histoire on remarque qu'un parallèle est instauré entre ce passé que Chikagé poursuit au travers d'Hibiki, ce jeune chanteur qui est pour ainsi dire le sosie d'Haru, son amour de jeunesse et Tokita, cet ami qui est au final son seul allié au présent. Et si on se doute bien que c'est une façon comme une autre d'apporter l'éternel triangle amoureux nécessaire à toute bonne œuvre (ou pas, je sais) c'est pour moi bien plus subtil que ça !

Hibiki symbolise à lui seul tout ce que Chikagé regrette. Bien plus encore que cet amour qu'elle n'a su réalisé, elle ne s'est jamais non plus réellement investit dans une activité et elle n'a aucun rêve... Tout le contraire du jeune adolescent qui resplendit et profite de sa jeunesse. Ce qui va pousser Chikagé à réaliser dans un premier temps qu'elle aimerait elle aussi resplendir ainsi... Mais aussi que si elle à pu vivre la solitude au quotidien, certaines personne à qui tout semble réussir, comme Hibiki peuvent aussi vivre cela. Le talent, les rêves et les compétences ne garantisse pas tout.

D'un autre côté, et même s'il est plus discret, Tokita symbolise le présent, sa vie d'adulte, mais aussi les regrets qu'éprouve elle-même Chikagé. Parce que comme elle, Tokita regrette de ne pas avoir déclaré son amour à Chikagé au lycée et même s'il a aujourd'hui une petite amie, ces regrets qui semble toujours présent le pousse de plus en plus vers la jeune femme au risque de faire voler (dans un avenir proche ?) son couple. Mais ce présent, Chikagé ne veut plus le voir, puisque c'est pour elle le reflet de cet échec qu'est au final sa vie.

Un parallèle qui promet d'être intéressant dans cette course du passé qu'effectue l'héroïne au final au détriment de ce présent où elle pourrait trouver le bonheur avec Tokita (?). De là à savoir le chemin qu'elle finira par choisir d'emprunter, seul l'avenir pourra nous le dire. En tout cas, je place beaucoup d'espoir dans la suite de cette œuvre !



Au final et malgré mon appréhension concernant le traitement de l'histoire que je craignais trop enfantin, ce premier volume est une excellente surprise ! J'ai vraiment apprécié Chikagé avec ses regrets, sa vie actuelle et cette envie de changer sans pour autant y parvenir. Le personnage est attachant, le traitement adulte de l'histoire est plaisant et le parallèle qui est instauré entre présent et passé est vraiment intéressant... Il me tarde vraiment d'en lire la suite pour voir l'évolution de tout ça !



2 commentaires:

  1. Il m'intéresse, merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas à me dire ce que tu en auras pensé quand tu l'auras lu :)

      Supprimer