mardi 15 avril 2014

Vividred Operation

Dans le futur, le monde connait la paix grâce à une invention révolutionnaire, le moteur, qui couvre presque à lui l'ensemble des demandes en énergie pour le monde entier.

Cependant, cette paix pourrait bien être compromise... En effet, des créatures mystérieuses appelée Alones ont commencé à apparaître et semble chercher à s'en prendre au moteur. Et le pire dans tout ça, c'est que l'armée est impuissante face à ces créature ?!

Akane Ishiki, petite fille d'un ancien chercheur de renom, apprendra l'existence des Alones en même temps qu'elle ne se verra confier un rôle cruciale. Son grand-père avait en effet prévu l’arrivée des Alones il y a des années de cela et bien que discrédité du monde de la recherche, il avait mit au point une invention capable d'arrêter les Alones.

Souhaitant sauver Aoi, son ami d'enfance de retour sur l'île où elle habite, elle se verra confier le rôle de rempart face à ces créatures qu'elle sera alors la seule à pouvoir vaincre !

Mais basé sur l'amitié et la confiance réciproque, notre petit groupe d’opposant grandira vite ! Quand à savoir ce que sont ces Alones ou encore ce qu'ils veulent vraiment, c'est une autre histoire...

12 Épisodes - Série Terminée
Non Licencié en France

Un scénario classique pourtant accrocheur !

J'avais commencé cet animé il y a... Super longtemps ! Mais par manque de temps et puis... L'oubli, je n'avais pas dépassé l'épisode 1 qui m'avait pourtant marqué de manière positive... Et comme il n'est jamais trop tard, je l'ai repris il y a peu de temps et terminé dans la foulée en trois jours !!!

Alors je le dis pour commencer, cet animé n'a pas nécessairement grand chose d'original. Des gamines qui combattent pour sauver le monde en passant par des transformations où elles sont (forcément) en tenue légère, on en trouve à la pelle ! Pourtant, j'ai pris beaucoup de plaisir à le regarder, autant de par l'action distillé ça et là dans l'animé, mais aussi pour les différents protagonistes de la série qui sont plutôt attachantes mine de rien... Et puis ce petit côté "magique" de par les transformations, ça avait quelque part tout pour me plaire !


Une menace pèse sur le monde... Le seul rempart possible ? L'amitié de quatre gamines ?!


L'histoire commence elle de manière plutôt classique et en même temps un peu mystérieuse. On introduit ainsi Akane, Aoi, les Alones et assez rapidement on y greffe les autres filles, sans longueur inutile et sans pour autant vous perdre (elle se distingue assez facilement, tant au niveau physique qu'au niveau du caractère). Si j’apprécie chacune d'elle, je trouve encore discutable leur première réaction face aux Alones et surtout leur motivation... Surtout celle d'Himawari et Wakaba qui ne m'ont pas paru vraiment approprié (face à un monstre de plus de 100 mètres de hauteur, ma première réaction ce ne serait pas de le combattre m'enfin).

L'univers développé quand à lui creuse suffisamment la psychologie des héroïnes pour que l'on s'y attache et évite habilement le cliché des méchants et des gentils, avec au final le statut des Alones plus que flou jusqu'à la fin (et peut-être même après) et celui de Rei. Ainsi l'univers présenté est plutôt réaliste malgré la science fiction, l'histoire se tient bien jusqu'au bout... Ce qui fait que les épisodes se visionne vite, très vite... Peut-être trop au final, mais avoir un animé de 13 épisodes qui se suffit à lui-même en ayant développé un univers de cette complexité, c'est pour moi un pari réussi !

Juste pour en dire deux mots au passage, ces histoires de transformations et fusions basées sur l'amitié étaient d'ailleurs une idée sympa. Mais qu'entre Akane et Aoi l'une se soit poser la question de "je vais tout lui dévoiler quand on va fusionner" alors qu'elle se connaissait depuis longtemps et que la question n'aient même pas été évoqué pour Wakaba et Himawari qu'elles venaient de rencontrer... Ça à donner à cet aspect un petit côté surfait. Mais cela n'a en rien entaché l'idée des transformations plus que sympathique ~

On obtient au final un mix de magical girl, d'amies qui forment à elles seules le rempart qui protégera le moteur et donc l'avenir de l'humanité. Comme je te l'ai dit, c'est pas super original, mais c'est suffisamment bien tourné pour t'emmener jusqu'à la fin de l'animé (avec un petit suspense à ce sujet, mais j'en dis pas plus).


Du ecchi... Franchement pas utile !

Après l'action, on devine le côté shonen de cet animé dans le fanservice... Que je pensais pourtant
impossible ! En effet, j'étais surprise de voir que nos héroïnes avaient pour uniforme... Un short, certes très près du corps, mais au moins le ton était donné, il n'y aurait pas de coup de vent et donc d'histoire de petite culotte !

Enfin, il semblerait que j'ai été bien naïve de croire que le ecchi se résumait à une histoire de paire de sein ou de petite culotte... J'avais vraiment beaucoup négligé les cadrages et c'est sans doute ce que j'ai trouvé le plus lourd ! Et parce que mille discours ne valent pas une image, voilà de quoi je parle. Oui, on vous fait voir, par exemple, une scène en plaçant la caméra au niveau des cuisses de l'héroïne...

Reste qu'il y a bien sûr des petites culottes, notamment au niveau des transformations et certains plans placé sur la poitrine plus que généreuse d'Himawari m'enfin pour moi le truc de trop, c'était vraiment ces cadrages trop moches où là tu ne peux absolument pas de focaliser sur autre chose... ça prend quand même entre 50 et 75% de l'écran (heureusement qu'il n'y en a pas toutes les trois secondes) =.="


Vividred Operation était donc une jolie surprise, pleine d'action à la sauce magical girl qui, même avec son ecchi un peu chiant, m'a fait passer un bon moment. J'aime beaucoup nos petites héroïnes et surtout les binomes qui se forment dans leurs groupe d'ami. Il est presque dommage que cet animé n'aient pas eu le roit à un animé plus long ~





 
« Un animé sympathique comme tout et sans ces cadrages parfois limites ça aurait été parfait ! »

Chronique réalisée à partir des 12 épisodes de la série.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire